AU FEU !

Vert, orange, rouge
Au rouge, personne ne bouge
Tout le monde attend
Le signal de départ
Où les chauffards seront contents
De faire crisser les pneus de leurs chars

Au vert, faut pas s’en faire
Les klaxonnes résonnent
Au cas où les caméléons
Seraient vraiment trop cons
Pour démarrer à l’heure

A l’orange, c’est très étrange
Les chauffards de tout à l’heure
Accélèrent tous de peur
Que leurs chars calent à l’arrêt
Et ne redémarrent plus après
Les autres s’arrêtent comme ils peuvent
Les vieux, les jeunes, les veuves
Et ainsi de suite …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *