Serious Factory lance le premier logiciel de création autonome d’événements virtuels à un budget maîtrisé

Avec 3D Virtual Tradeshow™, l’éditeur de logiciels 3D et de solutions digitales, complète son offre avec un outil de communication intuitif et novateur.

Les clients souhaitent avoir de l’information structurée accessible rapidement et n’importe quand, n’importe où.
Cependant, les conditions économiques actuelles forcent les entreprises à revoir drastiquement les budgets alloués à des opérations dont les retours sur investissements sont parfois difficilement mesurables.
Fort de ce constat, les entreprises intègrent progressivement à leur communication et notamment à leurs dispositifs événementiels des solutions virtuelles, moins coûteuses, plus innovantes avec une résonance plus large.

3DVT logiciel  salons virtuels 3D

Dans la jungle des offres existantes de salons ou de showrooms virtuels, 3D Virtual Tradeshow™, développé et commercialisé par Serious Factory, constitue enfin l’outil idéal pour un rapport coût/fonctionnalités optimisé.
A partir de 5 900€ HT la licence par an, 3D Virtual Tradeshow™ est le premier logiciel de création autonome d’événements virtuels.

Le visiteur peut, quant à lui, découvrir à loisir les vidéos dans chaque stand, lire en ligne ou télécharger les documents mis à disposition, et bien sûr entrer en contact avec l’exposant.
Aucune nécessité de télécharger un plugin 3D : la navigation est simple et intuitive.

Une communication souple et mesurable

3D Virtual Tradeshow™ permet de facilement mettre en œuvre un événement virtuel, privatif ou public, afin de rapidement fédérer une communauté autour d’exposants ciblés. A partir d’un backoffice intuitif en ligne, l’utilisateur n’a qu’à suivre le processus expliqué étape par étape, sans risquer de se tromper ou d’oublier des éléments indispensables.

De nombreuses fonctionnalités ont été pensées afin de rendre ce logiciel pertinent dans une stratégie marketing de génération de contacts qualifiés : inscription à l’événement, stand privé sur demande, formulaires de contact, porte-documents intelligent, statistiques détaillées de visite permettant de réajuster la tactique au besoin…

Un positionnement novateur incontournable

Véritable salon virtuel ou marketplace de mise en relation de partenaires… autant de scénarios possibles auxquels répond la flexibilité de 3D Virtual Tradeshow™.
3D Virtual
Tradeshow™ est un excellent complément de visibilité des salons traditionnels pour des exposants n’ayant pas la capacité budgétaire de louer un stand physique.

Ce logiciel s’adresse également à des entreprises qui souhaitent présenter différemment leur offre ou animer sur le long terme différentes entités ou un réseau de partenaires.

Pionnier de ce nouveau mode de communication, Fimbacte a décidé d’utiliser 3D Virtual Tradeshow™ comme moyen de valorisation des lauréats 2012 de son 17ème Festival du Cadre de Vie.
« Ces espaces virtuels sont une manière innovante et mobile de présenter chaque projet, dans un espace représentatif de la marque. Cette initiative rend plus accessible l’information sur les sujets phares de notre filière. Notre démarche, inédite pour un organisateur de trophée, a pour objectif de valoriser de façon ludique et interactive les lauréats et partenaires », déclare Hedwige de Penfentenyo, directrice fondatrice de Fimbacte.

Dans un tout autre objectif, 3D Virtual Tradeshow™ permet d’organiser des salons sur des thématiques plus spécifiques pour une audience très ciblée. InnoCos World est la première place de marché virtuelle et permanente, dans le domaine de la cosmétologie et des produits de bien-être. Avec 3D Virtual Tradeshow™, cette plateforme de networking professionnel a déjà généré plusieurs milliers de visiteurs en 1 mois.
« La mission de InnoCos World
est avant tout de fédérer les acteurs de la cosmétique et des produits de bien-être pour mieux valoriser leur savoir-faire. C’est pourquoi nous avons fait le choix d’une marketplace virtuelle, capable d’allier glamour et innovation », précise Irina Kremin, fondatrice de InnoCos World.

Lien vers la démonstration du logiciel : http://democase.seriousfactory.com/View/Democase/8cfbf3a0fa/

Futurise-moi.com : 1300 personnes inscrites et des matches qui commencent à émerger !

Depuis une semaine, les inscriptions de nouveaux membres s’affolent…

Jusqu’à 1 inscription toutes les 2 minutes !

Et dire que nous ne sommes même pas encore en anglais… Mais c’est pour bientôt…

Pour ceux qui n’ont pas encore fait le pas de s’inscrire et de remplir son profile, ce n’est pas trop tard…
FUTURISE-MOI.COM

Il trouve son double parfait sur Facebook

En écoutant la chronique qu’Europe 1 a faite sur Futurise-moi, nous découvrons un bel exemple qui illustre le potentiel de FUTURISE-MOI !

C’est dans ces moments-là qu’on se dit que la réalité dépasse la fiction…
N’attendez plus : Futurisez-vous 🙂

Que peut-on vous souhaiter ?

En cette période des plus altruistes, je vous souhaite une

Futurise-moi : et voilà, c’est inauguré !

Nous avons passé une excellente soirée (merci Chayan, merci Karine, merci D.)

Une ambiance de folie, un décor de rêve, des œuvres d’art comme on a trop peu l’occasion d’en voir, bref : INOUBLIABLE !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En première partie de soirée, Didier DELCOURT a présenté à tous nos convives le concept de FUTURISE-MOI. Les commentaires de soutien étaient déjà très nombreux avant la soirée, mais après avoir écouté et compris la simplicité du projet, la multiplication des Fans sur la page Facebook nous montre que le projet intéresse, c’est sûr !

Après avoir remercié ses proches pour l’avoir soutenu dans cette nouvelle aventure, Didier a présenté les acteurs de ce « délire » (comme il dit) qui va devenir réalité le 1/1/11 à 1h11. Ces acteurs ne sont autres que Philippe CLAVAUD, le gourou de l’Agence Révolutions, avec ses acolytes Samir, Nico et Marceau, et puis moi-même bien sûr, votre humble serviteur dont vous allez entendre parler bien souvent ces prochains mois !

 

Après cette présentation-débat, au cours de laquelle les questions ont fusé, plus de 1000 personnes ont débarqué pour la soirée VIP orientale : un autre grand moment de délire. Top model déguisées, jongleurs, musiciens itinérants, danseurs, musique génialement mixée par Chayan himself très souvent, tous les ingrédients étaient là pour marquer l’événement et inaugurer un site web comme jamais ça n’a été fait !

Bon, à présent, tout reste à faire. Je compte donc sur vous toutes et tous pour :

  1. Devenir Fan de notre page Facebook : http://www.facebook.com/futurisemoi
  2. Cliquer sur « J’aime » dans l’encart de promotion de FUTURISE-MOI, dans la colonne de droite de mon Blog ou sur la page de Fans
  3. Propager au plus nombre d’amis possibles cette idée novatrice et audacieuse, afin de créer ensemble le BUZZ de l’année 2011 !

Rappelez-vous donc le slogan :

FUTURISE-MOI : Votre futur est peut-être le passé de quelqu’un d’autre !

Et que pensez-vous de celui-ci :

FUTURISE-MOI : C’est par le passé que le présent augure du futur !

En direct de l’inauguration de la promo 4 (la mienne) de lIME

En direct de l’inauguration de la promo 4 (la mienne) à l’Institut du Mentorat Entrepreneurial, dans les magnifiques locaux de la CCIP…

C’est une belle soirée lors de laquelle j’ai eu l’occasion de monter sur scène pour témoigner avec mon mentor Patrick Bensabat, Fondateur et Président de Business & Decision, de l’utilité de cet institut.

J’ai ainsi pu expliquer comment je travaille avec Patrick, ce qu’il pouvait m’apporter au quotidien, etc.

Cette initiative, lancée par la CCIP est un formidable moyen de développer la compétitivité des entreprises françaises, en apprennant des erreurs des autres, et en évitant la plupart des potentielles erreurs futures !

Ceci est finalement très proche de la philosophie de Futurise-moi…

Mon Geek Trip : un voyage d’étude dans la Silicon Valley

Je viens de passer une des semaines de boulot les plus intenses depuis que je bosse ! Une semaine à San Francisco et Los Angeles : rien de mieux pour motiver et recadrer les priorités de SoBuzzy…

 

Organisé de mains de maître par mon désormais ami Phil Jeudy, Co-Fondateur d’Altaïde Valley avec Jacques Froissant, l’objectif était avant tout de rencontrer les plus grands acteurs du Web d’aujourd’hui, mais aussi des prospects, des VC, une avocate, la Chambre de Commerce, des partenaires potentiels, des gens en charge d’infrastructures pouvant nous accueillir et des Frenchys qui se sont installés là-bas pour monter une filiale US voire déplacer leur HQ. Bref, en une semaine, nous avons rencontré 34 personnes et fait 24 meetings ! Un vrai parcours du combattant 🙂

 

Voici donc la rétrospective…

 

Dimanche :

Après une journée de crainte samedi, avec les 10cm neige qui se sont abattus sur Paris en 2 heures et qui nous ont fait craindre un départ retardé, nous sommes arrivés à CDG pour un décollage en fin de matinée.

10 heures plus tard, nous arrivions à San Francisco, un peu décalqué mais heureux !

Récupération des bagages, passage en douane, un taxi et hop : au Best Western de la 7th avenue en plein quartier Soma…

Bon on était Dimanche mais on nous n’étions pas là pour nous amuser… On a un peu bossé l’après-midi, répondu à nos emails et préparé les nombreux meetings qui nous attendaient pour la semaine à venir.

En soirée, belle entrée en matière : Un super concert de Jazz au Yoshi de San Francisco : Al di Meola en personne et les plus grands musiciens l’accompagnant !

En plus d’une soirée mémorable dans un endroit mémorable en plein S. F., nous avons eu la chance de subir, au beau milieu du concert, une coupure d’électricité de 3 blocs, dont celui du Yoshi. Après 15 minutes de patience, ils ne se sont pas démontés et sont revenus sur scène, se sont placés devant, en bataillon serré, et comme par magie, se sont mis à jouer unplugged ! Exceptionnel ! Merci Yves : sur ce coup là tu as bien joué… 🙂

 

Lundi :

Petit déjeunerDevant FACEBOOK

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après une soirée très soft, nous avons attaqué notre première journée de travail avec un meeting chez Facebook à Palo Alto. La journée commençait fort avec Henri Moissinac (Ex-cofondateur de I-Bazar et qui a revendu sa boite à Ebay).

Ensuite, nous avions rendez-vous chez Plug and Play, véritable incubateur de startups innovantes.

Puis nous avons rencontré une avocate à la Chambre de Commerces, qui nous a expliqué les différentes formes possibles pour créer une société aux US, les pièges à éviter, etc.

L’après-midi, nous avons rencontré Ustrategy, Ubergizmo et Ideaswillwork chez Newzwag (que je remercie pour son hospitalité).

En soirée, l’événement Meetup de TED-SF

 

Mardi :

EBAYJournée très interessante. Nous avons commencé par rencontrer Ebay sous un soleil radieux, puis enchainé avec Google où nous avons déjeuné.

Ce qui nous a étonné, c’est l’archétype même de la société américaine par excellence. Lorsqu’on est chez Google, on comprend pourquoi ils font un carton ! Tout est fait pour dégager les développeurs de toutes les contraintes du quotidien et les laisser ainsi se focaliser sur l’innovation et la R&D.

GOOGLEPar exemple, ils ont un super campus (ou plus précisément une ville dans la ville avec ses rues, ses feux rouges, ses stops, ses vélos en libre service, etc.). La cafet est gratuite pour tout le monde et dépasse de très loin la qualité de nos meilleures cafets… La musique est partout, les salle de réunions sont des haut lieux technologiques, les bureaux sont open space mais l’équipement est orienté vers la perfomance (écrans LCD 23 pouces verticaux pour les codeurs…)

 

Ensuite, nous avons rencontré Loïc chez Seesmic. Il était en plein tournage quand nous sommes arrivés et je le remercie de s’être interrompu pour nous recevoir.

 

Enfin, nous avons passé la soirée au French Tuesday. Enorme soirée organisée par les Frenchys de S.F. avec un concept de networking sympa. Déjà présents dans 3 villes, ils comptent se développer dans d’autres villes. Guêtons donc leur arrivée à Paris… 🙂

 

Mercredi :

Une journée importante car nous rencontrions des investisseurs : Allegis Capital et une soirée avec 4 VC’s.

Dans l’après-midi, nous étions en « audit technique et stratégique » avec une experte de la communication externe de grosses sociétés innovantes (Secret professionnel… :)).

ROBERT SCOBLEEn début d’après-midi, c’était l’heure du Webcast impactant lors d’un RDV avec une des âmes de la Valley : Robert Scobble (Monsieur 60 000 followers dans Twitter !)

 

 

 

 

 

 

 

 

 Jeudi :

Avant-dernière (grosse) journée de travail à San Francisco.

Au programme :

          Microsoft

          Second meeting chez Plug and Play

          Rencontre avec un Français, Michael Amar (co-fondateur de l’agence AGORAD, revendue au groupe Referencement.com)

          HP

          Julien Degaugue, un français installé depuis un peu plus d’un an à S.F., après avoir lever des fonds pour déplacer sa startup française aux US.

          Dîner avec Marc Dangeard, un booster d’entrepreneurs américains

 

Vendredi :

Levé à 5h, départ 5h30, décollage pour LAX à 7h pour une journée complète et toute aussi riche à Los Angeles.

Au programme :

          Meeting chez Dassault Systèmes avec mon ami Gérald Nacache de 3DVIA Virtools que je remercie pour sa réactivité et sa motivation dans l’organisation de notre journée de Geek Tripper dans la Valley de LA (Woodland Hills).

          Meeting with Jim Kiggens du Santa Barbara City College.

          Brent Bushnell, le CTO de uWink.

          Filippo Costanzo, Head of Technology team in Activision, le numéro 1 mondial des éditeurs de jeux vidéo.

          and Jason Calacanis, one of the most influencer guy in the Valley

 

Samedi :

Repos ! Nous pouvons enfin faire un débriefing de cette semaine chargée en informations, riche en rencontres, et ultra motivante pour la suite de nos sociétés. Bref, un grand bravo à Philippe Jeudy, we call Phil in the US… pour cette excellente organization, parfaitement en phase avec notre Brief répertoriant nos attentes précises !

GOLDEN GATEGOLDEN GATEALCATRAZ

 

 

 

 

 

 

 

Au programme de cette dernière journée : tourisme, visite de la ville, du Golden Gate, vue d’Alcatraz, photos à la Japonaise and so on… J

 

Dimanche :

LIMOUSINELIMODépart de l’hôtel « à l’américaine », dans une grosse Limo de Mafieux… 🙂 puis décollage pour Paris CDG, pour une arrivée au boulot le lundi matin 11h où de nouveaux meetings nous attendent dans la journée…

« Mais ils ne s’arrêteront jamais ???!« 

C’est après une semaine comme ça que je suis fier d’avoir SOBUZZY comme nom pour notre société… Merci Céline pour ta clairvoyance… J

20 ans déjà… ou seulement…

Pour ceux qui ne le savent pas, le Web est né en 1989. Sa première utilisation était faite par un certain Tim Berners-Lee du CERN.

Un an après, le premier serveur était lancé : nxoc01.cern.ch avec la première page web : http://nxoc01.cern.ch/hypertext/WWW/TheProject.html (Ne cherchez pas, cette page n’existe plus… :))

En gros, tout ça pour vous dire que cette année, nous fêtons les 20 ans du Web !!!

Qui organisera donc la fiesta virtuelle de l’histoire du Web ?

blueKiwi 2009 est prêt à sortir…

Jeudi dernier je participais au lancement réussi de la nouvelle release de blueKiwi.

Je dois dire, que je ne m’attendais pas à une conférence comme ça. Ayant assisté aux deux précédentes, j’ai bien senti le professionnalisme de la société faire un grand pas en avant: Un vrai show de multinationnale ! Bravo à toute l’équipe !

Depuis mon départ de Dassault Systèmes, ça faisait longtemps que je n’avais pas vu un show comme ça. Tout y était : des invités speakers Américains, des jingles pour l’arrivée de chaque intervenant et une pêche de Carlos Diaz, digne d’un présentateur TV !

Stowe BoydMême si les deux premières présentations de Stowe Boyd et Jon Husband étaient un peu trop « High level » à mon goût, j’ai trouvé intéressant cette manière d’aborder les besoins d’une entreprise en allant de plus en plus vers du concret.

Comme ces présentations étaient en anglais et que les messages étaient soit connus de tous, soit complexes à comprendre, le rythme était assez difficile à tenir.

Heureusement, le tacte et les messages subliminaux de Carlos ont su faire rattrapper le temps et sa présentation a pu se faire à peu près dans les temps.

Carlos nous a présenté toutes les nouveautés de blueKiwi 2009 et je dois dire que nous sommes bien loins des prémices de ce produit dont les caractéristiques futures nous étaient présentées sur PPT. A cette époque, blueKiwi n’existait même pas… 🙂 Que de chemin parcouru !

Pour ce qui est des nouveautés fonctionnelles, vous pourrez lire Hervé

Cérémonie de lancement du réseau Entreprise Europe PIC² : une grande avancée !

CCIPLe 17 septembre dernier, avait lieu la cérémonie de lancement de l’Enterprise Europe Network PIC² (Paris – Ile-de-France – Centre), dans les prestigieux salons de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris.

 

CCIP

Grâce à ce réseau, l’Europe met l’entreprise au cœur de l’économie Européenne.

 

Après un remerciement aux Ambassadeurs, Ministres, Présidents d’OSEO et autres entité, Pierre SIMON, Président de la CCIP, de la CRCI Paris Ile-de-France et d’Eurochambres nous a sommairement présenté l’agenda de la cérémonie.

 

Pierre SIMON - CCIP

Après les Euro Info Centres et les Euro Chambres, l’EEN était inauguré comme un réseau européen au service des entreprises pour :

          S’informer sur l’actualité juridique et la réglementation européennes, les financements et les marchés publics européens,

          Développer son activité commerciale et/ou technologique en Europe,

          Innover en Europe et avec l’Europe.

Salons de la CCIP

 

Un des sujets intéressants était celui de l’internationalisation des PME. L’objectif était donc de faire comprendre aux chefs d’entreprises dans la salle (environ 200 personnes, 300 selon les organisateurs :)), mais aussi par la suite, que le terrain de jeu n’est plus simplement la France mais l’Europe toute entière.

Cependant, dans la réalité, ce n’est pas si clair…

D’après Françoise Le Bail, Directrice Générale Adjointe de la Direction Générale Entreprise et Industrie de la Commission Européenne, ce réseau existait déjà depuis une vingtaine d’années mais sous une forme différente. Il y avait en fait plusieurs réseaux. L’objectif était donc de tous les regrouper.

 

Françoise Le Bail

En relançant ce réseau l’objectif est de passer à une vitesse supérieure car le contexte a beaucoup évolué (délocalisation, mondialisation, compétitivité, etc.)

80% des entreprises européennes sont des PME ! Elles ont donc besoin de ce réseau composé de 600 membres dans toute l’Europe, et mis à la disposition des PME. On peut s’en servir pour contacter des sociétés étrangères en Europe, par exemple, mais aussi pour comprendre et appréhender tous les points noirs des législations locales.

Ce réseau doit donc aussi permettre de prévoir, comprendre et anticiper la législation Européenne. Il peut aussi nous aider à innover en rencontrant des acteurs complémentaires, ce qui est la clef de la compétitivité.

Espérons donc pourvoir profiter de ces infrastructures que nous payons… toutes et tous…