L’humoriste Dieudonné a été reconnu coupable, vendredi 10 mars, par la 17ème chambre correctionnelle de Paris, d' »incitation à la haine raciale » pour des propos visant les juifs, tenus dans le Journal du dimanche (JDD) du 8 février 2004. Il a été condamné à 5000 euros d’amende et 1 euro symbolique à verser aux associations parties civiles, parmi lesquelles la licra, l’Union des étudiants juifs de France et SOS-Racisme. Le jugement devra être publié à ses frais dans le JDD, Le Monde, Le Figaro et Liberation.

« Ce sont tous ces négriers reconvertis dans la banque, le spectacle et aujourd’hui l’action terroriste qui manifestent leur soutien à la politique d’Ariel Sharon », avait déclaré l’humoriste au JDD. « Ceux qui m’attaquent ont fondé des empires et des fortunes sur la traite des noirs et l’esclavage », ajoutait-il. Trois jours plus tôt, l’un de ses spectacles à Lyon avait été émaillé d’incidents provoqués par des manifestants d’associations juives. Le tribunal a estimé que ces paroles étaient « directement inspirées de l’imagerie antisémite » et que, prononcées le surlendemain des événements, elles ne pouvaient être liées à « l’émotion du moment ».

L’humoriste, selon les juges, ne peut « se prévaloir de l’humour pour justifier des déclarations de telle nature ». Si parfois Dieudonné a été condamné en première instance, il a jusqu’à présent toujours été relaxé en appel dans les affaires d’incitation à la haine raciale.

Une réflexion au sujet de «  »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *