J’AI PEUR

Dans un jardin d’enfant
du 12ème arrondissement,
une bande de bambins
jouaient aux cow-boys et aux indiens.
C’est bizarre la vie…
Déjà tout petit,
on aime tuer et faire du mal.
Et sans s’en apercevoir,
on cultive ce mauvais côté de sa personne
dans des jeux anodins qui résonnent.
Et puis d’un coup:
BOUM ! Une bombe explose !
Plus d’enfants, plus de jeux,
les parents malheureux
s’évaporent dans le désespoir et le désastre
de quelques fous qui jouent
eux aussi, avec la vie.
Sans doute n’avaient-il pas compris
que la vie, la vie des autres,
n’est pas un jeu,
et qu’elle est plus importante que la mort des enjeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *