Kheops : La révélation

Aujourd’hui, j’ai eu la chance d’assister à une première mondiale : La révélation des méthodes utilisées par les Egyptiens à l’époque pour construire la grande pyramide de Kheops !

Le teaser était déjà impressionnant, l’événement de ce matin nous a transporté.

Comme le disait Richard Breitner, ingénieur de Dassault Systèmes et en charge de ce projet, « en y travaillant depuis deux ans, c’est comme si notre âme se trouvait en Egypte ! »

Richard était excellent ce matin. Une élocution parfaite, une passion transpirante, une aisance dans le discours et le sens de l’à propos. Je le connais depuis plus de 9 ans et jamais je n’avais soupçonné qu’il était si bon orateur ! Bravo Richard !

La présentation s’est déroulée à La Géode, Cité des sciences et de l’industrie de La Villette. Un parterre très VIP de 400 personnes; des journalistes TV, radio, de la presse, un ministre, l’ambassadeur d’Egypte, des sommités de toutes les nationnalités, des clients, des bloggeurs, etc. Bref, que du beau monde.

Au fur et à mesure que l’architecte Jean-Pierre Houdin expliquait les grandes étapes de la construction, Jacques Froissant, Bertrand Duperrin et moi étions subjugués par les rendus en 3D temps réel. Volant côte à côte avec un ibis, nous découvrons le village et validons les théories pas à pas.

Je vous conseille de suivre les explication de ce projet sur le site de Dassault Systèmes. Même si ce n’est pas en relief comme ce matin, le résultat fait tout de même rêver.

En ce qui me concerne, je pense qu’après ce que j’ai vu, un voyage en Egypte s’impose.

10 réflexions au sujet de « Kheops : La révélation »

  1. Merci William 😉

    Je me suis senti porté par ce projet. En outre, F. de Closets est une de mes idoles d’enfance. Il a décidé de ma vocation d’ingénieur. Tu imagines ce que j’ai pu ressentir sur scène avec lui!

  2. Bonjour,

    La promotion Dassault/Houdin fait beaucoup parler d’elle dans différents médias. Je m’autorise cependant à attirer votre attention sur le fait que la notion des rampes internes n’est pas originale.

    Le logiciel 3D Dassault systèmes est assurément remarquable.

    La théorie de Monsieur Houdin est très intéressante et d’autant plus satisfaisante pour moi qu’en ce qui concerne l’usage des rampes internes elle se superpose parfaitement aux textes et dessins que j’avais fait enregistrer en 2003 (mais de fait antérieurs) et qui sont publiés sur mon site internet relatif à Gizeh et en particulier les illustrations numérotées 4 à 8 qui sont sans équivoque. (Accès direct à la page concernée : http://numerus.free.fr/m5_2.php , (Dépôt N° 2003050127 et connexes), l’ensemble du site traitant du concept général de Gizeh sous ses différents aspects.
    D’autres que moi ont également évoqué cette hypothèse…

    Hormis le principe du Chariot-contrepoids et la levée du pyramidion, il n’y a donc pratiquement pas de novation de mon point de vue, ce qui n’enlève rien à l’intérêt certain de cette présentation mais ne lui octroie aucune paternité et les termes « Khéops révélé » de la présentation Dassault me semblent un peu…forts…

    La discussion pourrait s’ouvrir au sujet de la grande galerie dont le recouvrement semble inutile hormis son infrastructure de base pour glissement et retenues par tenons et mortaises, mais pourquoi pas…

    Egalement au niveau des rampes internes voûtées telles que dessinées en bordure des pentes. Elles n’auraient pu échapper à l’œil lors du démantèlement effectué à l’occasion de la pénétration du calife Al-Mamoun.
    De plus, ces rampes n’avaient aucune nécessité d’être voûtées et pouvaient être constituées de simples réservations sous formes de tranchées en vue d’éviter les éboulements latéraux dus aux compressions par les charges et remblayées en fin d’usage…(Matériaux, temps,etc,…).

    Dans tous les cas, cela ne peut que faire avancer la connaissance et confirmer que seuls des moyens physiques simples aient été mis en œuvre et je demeure convaincu que pour le concept, sans minorer pour autant le génie des anciens sur lequel repose encore une grande partie de notre savoir, il en est de même.

    Avec les salutations d’un retraité qui a planché quelques années sur le sujet.

    E-mail: numerus@free.fr
    Site: http://numerus.free.fr/

  3. Depuis maintenant plusieurs siècles, des chercheurs, des archéologues, des curieux et de simples touristes se demandent comment, il y a presque 5000 ans, les égyptiens ont pu ériger la pyramide de Khéops, haute de 146 mètres et lourde de 5 millions de tonnes. Sans vérins hydrauliques, sans tracto-pelles et sans simulation par ordinateur (financée par les marchands d’armes).
    La réponse est pourtant simple, ce n’est pas eux qui l’ont bâtie ! Tous les détails sur le blog http://www.thedino.org, les conclusions d’une grande enquête menées depuis plusieurs années par les meilleurs spécialistes scientifiques sur la question.
    L’article s’intitule tout simplement “KHÉOPS”.
    Bonne lecture et gros bisous

  4. Démonstration très intéressante en effet.

    Cependant je me pose toujours la question suivante: lorsque l’on ramène au nombre de blocs posés à l’heure, sachant que l’on estime le nombre total à 2,5 millions, peut-on juger raisonnable de monter 30 blocs à l’heure sur 20 ans, sachant qu’il a fallu en même temps les tailler, les transporter, les monter, et les ajuster au millimètre près, et ce sur la base (théorique) de 12 heures par jour sans aucune interruption. Rajoutons Khephren et Mykérinos qui ont suivi, et on voit là l’effort considérable qu’il aurait fallu maintenanir. J’avoue que j’ai du mal à y croire. Je pencherais plutôt pour une remise en question de la période de réalisation (probablement antérieure), et de sa durée (ce qui ne remet pas en question la théorie de M. Houdin…)

  5. Je n’ai pas assisté à la projection mais j’ai suivi la démarche de Jean-Pierre Houdin. Je souhaitais simplement signaler que l’idée d’utiliser la grande galerie comme un système pour monter les monolithes de la chambre du roi a été émise, pour la première fois je crois, par Pierre Crozat, en 1997 (Système Constructif des Pyramides, 1997). Jean-Pierre Houdin n’ignore pas le travail de Pierre Crozat mais n’y a pas fait référence. Pierre Corzat propose d’ailleurs un système constructif autrement plus complet et cohérent dont la grande galerie n’est que révélateur… Je vous conseille donc la lecture des Travaux de Monsieur Crozat, notamment sa thèse de doctorat édité dans une verison provisoire « Le Génie des Pyramides », Edition Dervy (voir sur amazon par exemple).

  6. J’ai été invité par Jean Pierre Houdin a la projection de sa théorie dans la géode. C’etait vraiment superbe ! Restait quand même le problème des encoches à reboucher après coup et la mise en place du pyramidion qui pose probleme pour son acheminement par une rampe interne.Jean Pierre Houdin m’a fait un grand honneur en me citant comme auteur d’une nouvelle théorie concernant l’architecture interne de la pyramide de Kheops à la fin de son exposé. Je ne risque pas d’oublier cette soirée.. ah si seulement j’avais eu les mêmes moyens que lui pour exposer ma théorie -:) Phil http://www.kheops.biz

  7. Ping : Khéops Révélé - Bloc-Notes de Bertrand Duperrin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *