TROP TÔT

un clochard est mort dans sa tête
il ne disait rien
il ne pensait à rien
il accumulait les dettes
de son chagrin
pas un mot
pas un geste
le pommeau
indigeste
de sa canne usée par l’ennui
disparaissait sous son corps affaibli
de tristesse
le désespoir l’inonde
la mort fait sa ronde
et se tient prête à jaillir
il se prend la tête
se lève comme il peut
s’approche du quai
et se jette !
il laissait ses amis
en larmes et accroupis
des amis qui perdaient la tête
et qui avaient envie
de se jeter aussi
le pauvre monte au ciel
là où les décibels
s’évaporent dans l’oubli
et du haut de son nuageil se penche
pour voir les vivants
qui le regrettent autant
il se penche
il se penche
il se penche
et tombe
il restera sur Terre
les anges ne veulent pas de lui
il restera sur Terre
la vie commence pour lui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *