Us et coutumes au Japon

En déplacement au Japon, j’ai pu noté quelques point de la vie quotidienne qui diffèrent de la nôtre.

Voici quelques exemples :

1. Nourriture

  • Au petit-déjeuner les Japonais sont soupe miso avec un bol de riz et du poisson grillé, plutôt que café, tartine de pain avec beurre et confiture.
  • Pour ceux qui se laisse tenter par du pain confiture, ils mettent plutôt la confiture au-dessus du pain que dans le pain sur la mie…
  • Nous on a la moutarde, eux ils ont le Wasabi mais il y a un autre condiment qu’on appelle « Nato ». C’est un mélange de pois fermentés, écrasé en purée et assaisonné avec divers ingrédients dont je n’ai pas la recette. C’est assez gluant et pas forcément agréable quand on ne connaît pas. Mais bon, quand on a faim… 🙂
  • Au Japon, le riz est plus répandu que le pain. On peut même trouver le Mac Kimshi avec des galettes de riz à la place du pain. Autre type de hamburger : le Mac Tofu…

2. Question d’éducation…

  • Sur le quai du Metro, ils font la queue en file indienne à l’emplacement des portes de la rame, alors que nous, on pousse tout le monde pour griller le maximum de places…
  • On savait que les Japonais mettait souvent un masque de papier sur la bouche. Tout le monde croyait que c’était pour se protéger des microbes des autres. Au contraire, c’est en fait pour ne pas contaminer les autres quand ils sont malades! A quand ces habitudes en France?…

  • Ils sont très serviable. Une fois, j’ai demandé mon chemin à l’accueil d’un hôtel. En plus de passer du temps à chercher mon adresse sur un plan, la personne m’a accompagné jusqu’à destination, dans le froid et sous la neige (près de 500 mètres).
  • Le Japonais dit rarement non ou qu’il n’a pas compris. C’est donc difficile de savoir ce qu’il pense. La reformulation et le questionnement est donc préconisé voire obligatoire, surtout lors d’une négo.
  • Pour un rendez-vous, le retard est très mal vu. Mais arrivé trop tôt aussi. Idéalement, il faut venir dans les 5 minutes précédent l’heure précise.
  • Il est apprécié de quitter quelqu’un en ne lui tournant pas le dos.
  • Ils ne sont pas habitués à la galanterie « à la Française ». Dans l’ascenseur par exemple, il est donc rare qu’une femme vous passe devant pour sortir. Ne vous formalisez-donc pas si elle ne bouge pas et attend que vous sortiez…

3. Vie pratique

  • On sait qu’ils roulent à gauche en voiture, ce qui est vraiment difficile à maîtriser pour un français. Mais ce que l’on sait moins, c’est que tout fonctionne comme ça. Ils marchent à gauche sur les trottoirs, quand on traverser la route « à la française », on a vite fait de se faire renverser car les voitures arrivent toujours du mauvais côté…
  • Les supermarchés et supérettes sont ouverts 24h/24. Les magasins sont tous ouverts tous les jours.
  • Leur plan de métro est très bien fait. En plus du nom, chaque station est numérotée sur la ligne correspondante. Du coup, on sait facilement partir dans le bon sens.
  • Les métros sont très réguliers et toujours à l’heure. C’est peu être pour ça qu’ils ne se poussent pas pour entrer. Ils savent qu’au pire, un autre arrivera dans 3 minutes.
  • Trouver une adresse est un casse tête chinois… Aucun numéro se suit. Même les taxi ont du mal à se diriger. Quand on a un rendez-vous d’affaire, mieux vaut partir à point… Et c’est sans compter qu’à une même adresse, c’est comme partout ailleurs, il y a plusieurs entreprises dans l’immeuble. Sauf que quand on ne lis pas le Japonais, c’est impossible de trouver.
  • Le recours à un interprète est souvent nécessaire. Si vous n’en connaissez pas, contactez-moi. Je vous en proposerai quelques uns.
  • Quand il neige à Tokyo, c’est comme à Paris. Tout s’arrête. Ils n’ont pas l’habitude et ne sont jamais prêts… comme nous…
  • La cigarette n’est pas interdite dans les lieux publiques. Ils sont dans la même situation que la nôtre avant l’interdiction avec des zones fumeurs et non fumeurs. Maintenant qu’on est habitués à ça en France, c’est très difficile de revivre cette situation (dans les restaurants par exemple). Le pire est tout de même dans les discothèques. Je ne me souvenais de la gêne de ne pas pouvoir respirer correctement. C’est dingue ! D’autant que ce sont de gros fumeurs… Dehors, il y a cependant des fumoirs.

  • Quand les carrefours sont trop grands, il n’hésitent pas à mettre des passages piétons dans la diagonale. Pas bête…

4. Ils sont comme ça…

  • Les femmes portent leurs chaussures à talons comme des tongs. Elles ne sont pas ajustées à leurs pieds mais il y a un espace de presque 1 cm derrière leur talon. Du coup, quand elles marchent, ça claque parterre…
  • Les Japonais sont les rois de la mode. Nettement plus fashion que les Frenchies ou les Italiens ! Si les françaises se baladaient dans Paris habillées comme les Japonaises, elles ne feraient pas 100m sans se faire accoster 10 fois… Le mot mini-jupe doit être d’origine Japonaise…
  • Certains Japonais sont tellement passionnés de mangas qu’ils s’habillent tous les jours comme ça…

  • Les Japonais ne parlent pas trop Anglais. Et quand on se parle, on se ne se comprend pas. On parle donc beaucoup avec les gestes.
  • Ils n’aiment pas trop serrer la main pour dire bonjour. Cependant, ils s’y sont fait pas mal avec le temps…
  • Pour se dire bonjour, on se penche avec un angle de 30° environ. Se pencher plus bas que l’autre signifie que l’on est plus respectueux que l’autre. Le Français dirait que ça signifie qu’on se sent inférieur à l’autre…
  • Quand on donne sa carte de visite, on le fait en tendant sa carte avec les deux mains, le texte orienté vers l’autre pour qu’il puisse lire votre nom et qui vous êtes. On ne lui donne pas sa carte avec une main, à l’envers et avec désinvolture, comme si c’était sans importance. Vous recevez la carte de l’autre de la même manière. Une fois nos cartes échangées, on se présente en disant « Bonjour, je m’appelle Prénom NOM. Je suis enchanté de vous rencontrer. » (en Japonais ou dans la langue qu’il comprend). Il dira la même chose.
  • Il ne faut jamais quitter un rendez-vous si quelqu’un s’est absenté (pour aller aux toilettes par exemple).
  • Le sexe n’est pas un tabou au Japon. Il n’est pas rare de voir des hommes qui lisent des BD de mangas hard dans le métro. Ça ne dérange personne.
  • Les étudiantes sont souvent en uniforme.
  • Quand un Japonais te dit « il va pleuvoir » ou « il va neiger », tu peux être certain que ce sera le cas.
  • Après le boulot, les Japonais vont souvent prendre un verre au bar du coin, avant de rentrer chez eux (souvent tard).
  • Dans les discothèques, il n’est pas rare de voir des hommes en costard cravate, avec leur attaché case à la main. Ils y vont directement après le boulot. Je ne souviens pas avoir vu ça en France.
  • Ils boivent pas mal d’alcool en soirée mais ne tiennent pas très bien. Du coup, ils sont très vite bourrés en sortant des bars ou des karaokés.
  • Le karaoké est un sport national. C’est un moment privilégié pour eux.
  • Les massages sont très appréciés. Alors profitez-en… C’est environ 3000 Yen les 30 minutes (25 euros). Parfois, on peut trouver des traitement pas les poissons. Ils viennent vous nettoyer la peau…

  • Ils bossent beaucoup. Du coup, ils sont souvent claqués et dorment dans le métro…
  • On les connait pour leur maîtrise de l’électronique. Mais ce n’est finalement pas étonnant. Dès tout petit ils sont passionnés. Lors d’un salon grand publique, j’ai vu un concours d’électronique. Des enfants avec leurs parents devaient assembler et souder des composants électronique sur une carte et construire un truc… J’ai même vu un tournois de robots sumotori…

Le sucre est partout… au cas vous ne saviez pas…

Voici un comparatif qui en aidera plus d’un…

 le-sucre-01

le-sucre-02

le-sucre-03

le-sucre-04

le-sucre-05

le-sucre-06

le-sucre-07

le-sucre-08

le-sucre-09

le-sucre-10

le-sucre-11

le-sucre-12

le-sucre-13

le-sucre-14

le-sucre-15

le-sucre-16

le-sucre-17

le-sucre-18

le-sucre-19

le-sucre-20

le-sucre-21

le-sucre-22

le-sucre-23

le-sucre-24

le-sucre-25

le-sucre-26

le-sucre-27

le-sucre-28

le-sucre-29

le-sucre-30

le-sucre-31

le-sucre-32

le-sucre-33

le-sucre-34

le-sucre-35

le-sucre-36

le-sucre-37

Rimonabant : la pilule qui fait maigrir

Vous connaissez ? Certains disent de ce médicament qu’il est le plus prometteur de toute l’histoire de l’industrie pharmaceutique. C’est Sanofi-Aventis qui est sur le coup avec un potentiel de ventes d’environ 3 milliards d’euros par an !

Les caractéristiques mesurées dans neuf pays d’Europe sont claires :

  • perte de poids
  • moins de cholestérol (le mauvais évidemment)
  • moins de diabète
  • et cerise sur le gâteau : il parraît même qu’il aide à arrêter de fumer…

Avec tout ça, il ne manque plus qu’un effet secondaire Viagra et qu’il aide à lélimination du virus du sida et ce sera bon. En gros, c’est semble t-il la pilule miracle !

Il s’agit de la molécule Acomplia qui devrait normalement débarquer en France ce trimestre. Vu que l’obésité est un des fléaux les plus importants de cette planète (300 millions d’obèses), vous imaginez les enjeux… sans compter les marchés parallèles…

Vous avez connu les SPAM sur le Viagra ? C’était de la rigolade à côté de ce qu’on va subir avec ce nouveau médoc !

Une chose reste donc à espérer : que ce nouveau médicament soit remboursé par la sécu. C’est pas gagné car en Allemagne, ce n’est pas le cas…

Histoire du Rimonadant

Dans les années 70 du siècle dernier, un chercheur découvre une substance dans le corps très réactive au canabis. Quand on fume (c’était surement son cas), la sensation de satiété est moins flagrante qu’en temps normal. Résultat : on mange, on mange, on mange…

Il s’est dit alors qu’en bloquant cette substance (le CB1), on pourrait couper l’envie de manger. Et ça marche !

C’est dommage que ce ne soit pas dû au canabis. Les fumeurs auraient bien voulu se faire rembourser leur herbe par la sécu… 🙂