Pour que les petites entreprises ne fassent plus faillite à cause des grosses qui ne les paient pas dans les temps…

Comme vous le savez, chaque année, c’est l’hécatombe ! Beaucoup d’entreprises meurent, du fait des retards de paiement de leurs donneurs d’ordres. Malgré les lois, trop rarement appliquées, la réalité est toute autre. Le constat est sans appel : les petites entreprises sont les banques des plus grosses…

L’hiver dernier, le journal Les Echos publiait un article intitulé « Délais de paiement : Bercy épingle cinq mauvais payeurs« . Dans cet article, nous apprenions que des entreprises étaient rappelées à l’ordre, au travers d’une amende… Il paraîtrait même que l’Etat prévoirait prochainement un durcissement de cette amende pour la passer à 2m€ par infraction !

C’est bien gentil, mais ce n’est pas ça qui sauvera les petites boites qui n’auront pas été payées. L’Etat va engranger de l’argent facile, mais qui ne servira pas la bonne cause.

A ceux qui me lisent et qui ont une quelconque influence, l’idée que je propose :

Plutôt que de payer une amende à l’Etat, cet argent devrait aller dans une caisse spéciale, administrée par la Chambre du Commerce, et qui servirait à payer la facture impayée de l’entreprise potentiellement défaillante, avant qu’elle ne le soit ! Ce serait une sorte de Factor, mais pour lequel il ne serait pas nécessaire de montrer patte blanche…
Chaque entreprise qui serait alors dans une telle situation (avec preuve à l’appui) pour laquelle son client serait en retard, n’aurait alors qu’à demander cette somme à cet organisme, qui se chargera ensuite de :

  1. Récupérer l’argent avancé (en quelques sortes, elle rachète la facture)
  2. Mettre une amende de 2m€, comme le dit la loi… 🙂

C’est simple, non ?

Fleur Pellerin propose de créer des quartiers numériques pour le développement des start-up françaises.

Une Silicon Valley à la Française va-t-elle voir le jour sous l’impulsion de la Ministre de l’Economie Numérique Fleur Pellerin ? Après l’annonce du lancement d’un plan Big Data le 3 juillet dernier lors de l’Assemblée Générale de l’AFDEL, c’est aujourd’hui la création de véritables « quartiers numériques » qui est sur le point de voir le jour. Serious Factory et moi-même, Willliam Pérès, déjà présents à l’AFDEL, comptent bien profiter de ses opportunités afin de développer notre activité dans la 3D et la gamification.

WILLIAM PERES ET FLEUR PELLERIN A L'AFDEL

Un projet ambitieux avec des moyens à la hauteur des enjeux du numérique

Une Silicon Valley à la française : un rêve en devenir ? C’est ce qu’espère la Ministre de l’Economie Numérique, Fleur Pellerin, en proposant un nouveau projet de dynamisation de l’industrie technologique et numérique. Celui-ci consiste à augmenter la visibilité et apporter une stabilité aux starts-up, PME et groupes français spécialisés dans les nouvelles technologies et l’innovation. Ainsi, le rapport propose huit recommandations afin d’atteindre cet objectif :

  • Mettre en réseau des « Quartiers numériques » d’excellence sur le territoire
  • Reconnaître Paris comme métropole numérique et vitrine internationale du numérique made in France
  • Déployer l’Ultra Haut Débit fixe et mobile dans les « Quartiers numériques »
  • Promouvoir une France créative, entrepreneuriale et innovante, incarnée par les « Tech Champions »
  • Déployer une identité unique pour accroître la visibilité internationale des « Quartiers numériques »
  • Mettre l’initiative française en réseau avec plusieurs capitales numériques
  • Déployer un dispositif fiscal attractif pour amplifier l’investissement des business angels dans les entreprises en amorçage
  • Mettre en œuvre une gouvernance et un calendrier ambitieux

Serious Factory poursuit son développement dans la 3D et la gamification

Déjà à l’AFDEL le 3 juillet dernier, j’avais pu exposer à la Ministre Fleur Pellerin les innovations de Serious Factory en matière de 3D et de solutions de gamification. Grâce à son savoir-faire technologique, Serious Factory, le spécialiste de la 3D, a su convaincre de nouveaux clients pour les accompagner dans leur développement économique. Ainsi, nous proposons dorénavant la création de Serious Games sur mesure. L’entreprise a en effet saisit les opportunités de son marché pour créer de nouveaux outils de communication basés sur la gamification. Serious Game et advergame font en effet partie des nouveaux média les plus utilisés par les entreprises. En raison de la surexposition des consommateurs aux messages publicitaires et commerciaux (plus de 2000 par jour), la communication par le jeu apparaît comme une alternative gagnante afin de mieux faire passer son message.

Affaire à suivre !

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de l’article sur le site du Nouvel Observateur (02/08/2013)

Cliquez ici pour retrouver l’ensemble du projet sur la création des « quartiers numériques »

Serious Factory, lauréat du concours PM’Up 2012

L’éditeur de logiciels et de contenus 3D a su valoriser son savoir-faire et remporter le soutien de la région Ile-de-France avec le programme PM’Up et fait partie des 79 lauréats de la promotion Juillet 2012.

 

Le 4 avril 2013, parmi 249 dossiers, la Région Ile-de-France a récompensé le business model de Serious Factory et a doté la PME d’une subvention conséquente pour soutenir son développement, notamment à l’international.

Programme PM'Up Région Ile de France

Programme PM'Up Région Ile de France

« Avec le label PM’Up, nous confortons notre légitimité en tant qu’éditeur de logiciels d’aide à la vente et à la formation, basés sur les technologies 3D, ainsi que l’aspect novateur de nos solutions. Grâce à cette subvention, à l’accompagnement d’un conseiller de la région Ile-de-France, et au réseau de lauréats et partenaires, nous allons pouvoir donner le coup d’accélérateur nécessaire pour renforcer notre R&D et notre développement commercial sur de nouvelles zones où la demande est déjà forte », déclare William PERES, président et directeur général de Serious Factory.
Le dispositif PM’Up permet aux entreprises franciliennes à fort potentiel de bénéficier d’un accompagnement sur trois ans dans la mise en œuvre d’un plan de développement ambitieux et responsable. PM’Up mobilise pour ces entreprises un appui technique et des aides financières pouvant atteindre 250.000 €,  permettant  de financer des investissements de capacité ou de modernisation, le dépôt ou l’extension de brevets, des prestations de conseil sur des problématiques ciblées, des actions contribuant à la conquête de marchés export ou encore le recrutement de cadres sur des fonctions nouvelles et structurantes.

Un pôle Recherche et Développement renforcé

Déjà soutenue par FEDER et OSEO dans sa stratégie de Recherche et Développement,
Serious Factory pourra avec PM’Up renforcer ses équipes en recrutant des développeurs séniors qui sauront mettre à profit leurs compétences pour la pérennité de la plateforme de briques fonctionnelles permettant de créer les différents logiciels d’aide à la vente proposés par la société.
Cette subvention donnera aussi l’occasion à la société de renforcer la veille technologique avec des sociétés spécialisées qui assurera ainsi une longueur d’avance à ses produits.

Un développement international dynamisé

Serious Factory est déjà présent en Chine, à Hong-Kong, au Japon et en Belgique au travers de revendeurs à valeur ajoutée (VAR). Les logiciels d’aide à la vente en 3D temps réel sont très demandés sur ses zones pour équiper les entreprises fabricants des produits dont les combinatoires sont trop importantes pour être toutes visibles dans un showroom physique.
Avec ces fonds, Serious Factory entend poursuivre son développement sur d’autres pays à fort potentiel, déjà identifiés et toujours au travers d’un système de vente indirecte.

Serious Factory fait le buzz dans la presse

Avez-vous entendu parler du Falcon Configurator de Dassault Aviation?
Non?
Pourtant, c’est bien le projet qui buzz en ce moment.
Vous en doutez?
Allez, je vous emmène faire un petit tour de la presse de ces dernières semaines…

Mais ça se passe sur le site de Serious Factory !

Serious Factory et son projet 308 GTi Challenge font partie des 10 finalistes aux E-Marketing Awards 2011 !

Peugeot a fait appel à SERIOUS FACTORY pour gérer sa campagne de marketing viral et dynamiser sa communication online via un jeu publicitaire innovant.

Vote pour SERIOUS FACTORY afin de nous faire gagner le Grand Prix du Public aux E-Marketing Awards 2011 :
http://www.emarketingawards.fr

Futurise-moi : et voilà, c’est inauguré !

Nous avons passé une excellente soirée (merci Chayan, merci Karine, merci D.)

Une ambiance de folie, un décor de rêve, des œuvres d’art comme on a trop peu l’occasion d’en voir, bref : INOUBLIABLE !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En première partie de soirée, Didier DELCOURT a présenté à tous nos convives le concept de FUTURISE-MOI. Les commentaires de soutien étaient déjà très nombreux avant la soirée, mais après avoir écouté et compris la simplicité du projet, la multiplication des Fans sur la page Facebook nous montre que le projet intéresse, c’est sûr !

Après avoir remercié ses proches pour l’avoir soutenu dans cette nouvelle aventure, Didier a présenté les acteurs de ce « délire » (comme il dit) qui va devenir réalité le 1/1/11 à 1h11. Ces acteurs ne sont autres que Philippe CLAVAUD, le gourou de l’Agence Révolutions, avec ses acolytes Samir, Nico et Marceau, et puis moi-même bien sûr, votre humble serviteur dont vous allez entendre parler bien souvent ces prochains mois !

 

Après cette présentation-débat, au cours de laquelle les questions ont fusé, plus de 1000 personnes ont débarqué pour la soirée VIP orientale : un autre grand moment de délire. Top model déguisées, jongleurs, musiciens itinérants, danseurs, musique génialement mixée par Chayan himself très souvent, tous les ingrédients étaient là pour marquer l’événement et inaugurer un site web comme jamais ça n’a été fait !

Bon, à présent, tout reste à faire. Je compte donc sur vous toutes et tous pour :

  1. Devenir Fan de notre page Facebook : http://www.facebook.com/futurisemoi
  2. Cliquer sur « J’aime » dans l’encart de promotion de FUTURISE-MOI, dans la colonne de droite de mon Blog ou sur la page de Fans
  3. Propager au plus nombre d’amis possibles cette idée novatrice et audacieuse, afin de créer ensemble le BUZZ de l’année 2011 !

Rappelez-vous donc le slogan :

FUTURISE-MOI : Votre futur est peut-être le passé de quelqu’un d’autre !

Et que pensez-vous de celui-ci :

FUTURISE-MOI : C’est par le passé que le présent augure du futur !

En direct de l’inauguration de la promo 4 (la mienne) de lIME

En direct de l’inauguration de la promo 4 (la mienne) à l’Institut du Mentorat Entrepreneurial, dans les magnifiques locaux de la CCIP…

C’est une belle soirée lors de laquelle j’ai eu l’occasion de monter sur scène pour témoigner avec mon mentor Patrick Bensabat, Fondateur et Président de Business & Decision, de l’utilité de cet institut.

J’ai ainsi pu expliquer comment je travaille avec Patrick, ce qu’il pouvait m’apporter au quotidien, etc.

Cette initiative, lancée par la CCIP est un formidable moyen de développer la compétitivité des entreprises françaises, en apprennant des erreurs des autres, et en évitant la plupart des potentielles erreurs futures !

Ceci est finalement très proche de la philosophie de Futurise-moi…

Futurise-moi : Votre futur est peut-être le passé de quelqu’un d’autre !

Et oui, un nouveau projet dans lequel je participe : FUTURISE-MOI !

Votre futur est peut-être le passé de quelqu’un d’autre !

On a tous des sosies physiques, pourquoi n’aurait-on pas des sosies « existentiels » ?

Autrement dit des personnes qui, comme nous, auraient vécu les mêmes événements ?

Imaginez que ces personnes soient plus âgées que vous…

Exemple : vous avez 33 ans. Vous rencontrez quelqu’un qui pendant ses 33 premières années a connu la même histoire que vous. Sauf que lui aujourd’hui, il a 54 ans !
Pourquoi les 21 années qu’il a vécues de plus que vous ne seraient pas les mêmes que celles que vous risquez de vivre, puisque les 33 premières sont identiques ?

Pourquoi son passé ne pourrait-il pas être votre futur ?

C’est à cette question que « Futurise-moi » propose de répondre !

Faites l’expérience, demandez à vos « sosies existentiels » de vous futuriser !

POUR DECOUVRIR CE CONCEPT, VENEZ ASSISTER AU LANCEMENT OFFICIEL :

Le 16 décembre prochain, dans un des lieux les plus surprenants de Paris, toute l’équipe de futurise-moi est heureuse de vous présenter son incroyable projet.

20H00 – 22H30 : Cocktail débat.
A partir de 22H30 : Grande soirée !

Attention, le cocktail débat est réservé aux fans de la page Facebook « Futurise-moi » et aux 100 premiers inscrits.

N’attendez pas pour confirmer par mail : contact@futurise-moi.com
L’adresse vous sera communiquée par email en retour.

Mon Geek Trip : un voyage d’étude dans la Silicon Valley

Je viens de passer une des semaines de boulot les plus intenses depuis que je bosse ! Une semaine à San Francisco et Los Angeles : rien de mieux pour motiver et recadrer les priorités de SoBuzzy…

 

Organisé de mains de maître par mon désormais ami Phil Jeudy, Co-Fondateur d’Altaïde Valley avec Jacques Froissant, l’objectif était avant tout de rencontrer les plus grands acteurs du Web d’aujourd’hui, mais aussi des prospects, des VC, une avocate, la Chambre de Commerce, des partenaires potentiels, des gens en charge d’infrastructures pouvant nous accueillir et des Frenchys qui se sont installés là-bas pour monter une filiale US voire déplacer leur HQ. Bref, en une semaine, nous avons rencontré 34 personnes et fait 24 meetings ! Un vrai parcours du combattant 🙂

 

Voici donc la rétrospective…

 

Dimanche :

Après une journée de crainte samedi, avec les 10cm neige qui se sont abattus sur Paris en 2 heures et qui nous ont fait craindre un départ retardé, nous sommes arrivés à CDG pour un décollage en fin de matinée.

10 heures plus tard, nous arrivions à San Francisco, un peu décalqué mais heureux !

Récupération des bagages, passage en douane, un taxi et hop : au Best Western de la 7th avenue en plein quartier Soma…

Bon on était Dimanche mais on nous n’étions pas là pour nous amuser… On a un peu bossé l’après-midi, répondu à nos emails et préparé les nombreux meetings qui nous attendaient pour la semaine à venir.

En soirée, belle entrée en matière : Un super concert de Jazz au Yoshi de San Francisco : Al di Meola en personne et les plus grands musiciens l’accompagnant !

En plus d’une soirée mémorable dans un endroit mémorable en plein S. F., nous avons eu la chance de subir, au beau milieu du concert, une coupure d’électricité de 3 blocs, dont celui du Yoshi. Après 15 minutes de patience, ils ne se sont pas démontés et sont revenus sur scène, se sont placés devant, en bataillon serré, et comme par magie, se sont mis à jouer unplugged ! Exceptionnel ! Merci Yves : sur ce coup là tu as bien joué… 🙂

 

Lundi :

Petit déjeunerDevant FACEBOOK

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après une soirée très soft, nous avons attaqué notre première journée de travail avec un meeting chez Facebook à Palo Alto. La journée commençait fort avec Henri Moissinac (Ex-cofondateur de I-Bazar et qui a revendu sa boite à Ebay).

Ensuite, nous avions rendez-vous chez Plug and Play, véritable incubateur de startups innovantes.

Puis nous avons rencontré une avocate à la Chambre de Commerces, qui nous a expliqué les différentes formes possibles pour créer une société aux US, les pièges à éviter, etc.

L’après-midi, nous avons rencontré Ustrategy, Ubergizmo et Ideaswillwork chez Newzwag (que je remercie pour son hospitalité).

En soirée, l’événement Meetup de TED-SF

 

Mardi :

EBAYJournée très interessante. Nous avons commencé par rencontrer Ebay sous un soleil radieux, puis enchainé avec Google où nous avons déjeuné.

Ce qui nous a étonné, c’est l’archétype même de la société américaine par excellence. Lorsqu’on est chez Google, on comprend pourquoi ils font un carton ! Tout est fait pour dégager les développeurs de toutes les contraintes du quotidien et les laisser ainsi se focaliser sur l’innovation et la R&D.

GOOGLEPar exemple, ils ont un super campus (ou plus précisément une ville dans la ville avec ses rues, ses feux rouges, ses stops, ses vélos en libre service, etc.). La cafet est gratuite pour tout le monde et dépasse de très loin la qualité de nos meilleures cafets… La musique est partout, les salle de réunions sont des haut lieux technologiques, les bureaux sont open space mais l’équipement est orienté vers la perfomance (écrans LCD 23 pouces verticaux pour les codeurs…)

 

Ensuite, nous avons rencontré Loïc chez Seesmic. Il était en plein tournage quand nous sommes arrivés et je le remercie de s’être interrompu pour nous recevoir.

 

Enfin, nous avons passé la soirée au French Tuesday. Enorme soirée organisée par les Frenchys de S.F. avec un concept de networking sympa. Déjà présents dans 3 villes, ils comptent se développer dans d’autres villes. Guêtons donc leur arrivée à Paris… 🙂

 

Mercredi :

Une journée importante car nous rencontrions des investisseurs : Allegis Capital et une soirée avec 4 VC’s.

Dans l’après-midi, nous étions en « audit technique et stratégique » avec une experte de la communication externe de grosses sociétés innovantes (Secret professionnel… :)).

ROBERT SCOBLEEn début d’après-midi, c’était l’heure du Webcast impactant lors d’un RDV avec une des âmes de la Valley : Robert Scobble (Monsieur 60 000 followers dans Twitter !)

 

 

 

 

 

 

 

 

 Jeudi :

Avant-dernière (grosse) journée de travail à San Francisco.

Au programme :

          Microsoft

          Second meeting chez Plug and Play

          Rencontre avec un Français, Michael Amar (co-fondateur de l’agence AGORAD, revendue au groupe Referencement.com)

          HP

          Julien Degaugue, un français installé depuis un peu plus d’un an à S.F., après avoir lever des fonds pour déplacer sa startup française aux US.

          Dîner avec Marc Dangeard, un booster d’entrepreneurs américains

 

Vendredi :

Levé à 5h, départ 5h30, décollage pour LAX à 7h pour une journée complète et toute aussi riche à Los Angeles.

Au programme :

          Meeting chez Dassault Systèmes avec mon ami Gérald Nacache de 3DVIA Virtools que je remercie pour sa réactivité et sa motivation dans l’organisation de notre journée de Geek Tripper dans la Valley de LA (Woodland Hills).

          Meeting with Jim Kiggens du Santa Barbara City College.

          Brent Bushnell, le CTO de uWink.

          Filippo Costanzo, Head of Technology team in Activision, le numéro 1 mondial des éditeurs de jeux vidéo.

          and Jason Calacanis, one of the most influencer guy in the Valley

 

Samedi :

Repos ! Nous pouvons enfin faire un débriefing de cette semaine chargée en informations, riche en rencontres, et ultra motivante pour la suite de nos sociétés. Bref, un grand bravo à Philippe Jeudy, we call Phil in the US… pour cette excellente organization, parfaitement en phase avec notre Brief répertoriant nos attentes précises !

GOLDEN GATEGOLDEN GATEALCATRAZ

 

 

 

 

 

 

 

Au programme de cette dernière journée : tourisme, visite de la ville, du Golden Gate, vue d’Alcatraz, photos à la Japonaise and so on… J

 

Dimanche :

LIMOUSINELIMODépart de l’hôtel « à l’américaine », dans une grosse Limo de Mafieux… 🙂 puis décollage pour Paris CDG, pour une arrivée au boulot le lundi matin 11h où de nouveaux meetings nous attendent dans la journée…

« Mais ils ne s’arrêteront jamais ???!« 

C’est après une semaine comme ça que je suis fier d’avoir SOBUZZY comme nom pour notre société… Merci Céline pour ta clairvoyance… J

Cérémonie de lancement du réseau Entreprise Europe PIC² : une grande avancée !

CCIPLe 17 septembre dernier, avait lieu la cérémonie de lancement de l’Enterprise Europe Network PIC² (Paris – Ile-de-France – Centre), dans les prestigieux salons de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris.

 

CCIP

Grâce à ce réseau, l’Europe met l’entreprise au cœur de l’économie Européenne.

 

Après un remerciement aux Ambassadeurs, Ministres, Présidents d’OSEO et autres entité, Pierre SIMON, Président de la CCIP, de la CRCI Paris Ile-de-France et d’Eurochambres nous a sommairement présenté l’agenda de la cérémonie.

 

Pierre SIMON - CCIP

Après les Euro Info Centres et les Euro Chambres, l’EEN était inauguré comme un réseau européen au service des entreprises pour :

          S’informer sur l’actualité juridique et la réglementation européennes, les financements et les marchés publics européens,

          Développer son activité commerciale et/ou technologique en Europe,

          Innover en Europe et avec l’Europe.

Salons de la CCIP

 

Un des sujets intéressants était celui de l’internationalisation des PME. L’objectif était donc de faire comprendre aux chefs d’entreprises dans la salle (environ 200 personnes, 300 selon les organisateurs :)), mais aussi par la suite, que le terrain de jeu n’est plus simplement la France mais l’Europe toute entière.

Cependant, dans la réalité, ce n’est pas si clair…

D’après Françoise Le Bail, Directrice Générale Adjointe de la Direction Générale Entreprise et Industrie de la Commission Européenne, ce réseau existait déjà depuis une vingtaine d’années mais sous une forme différente. Il y avait en fait plusieurs réseaux. L’objectif était donc de tous les regrouper.

 

Françoise Le Bail

En relançant ce réseau l’objectif est de passer à une vitesse supérieure car le contexte a beaucoup évolué (délocalisation, mondialisation, compétitivité, etc.)

80% des entreprises européennes sont des PME ! Elles ont donc besoin de ce réseau composé de 600 membres dans toute l’Europe, et mis à la disposition des PME. On peut s’en servir pour contacter des sociétés étrangères en Europe, par exemple, mais aussi pour comprendre et appréhender tous les points noirs des législations locales.

Ce réseau doit donc aussi permettre de prévoir, comprendre et anticiper la législation Européenne. Il peut aussi nous aider à innover en rencontrant des acteurs complémentaires, ce qui est la clef de la compétitivité.

Espérons donc pourvoir profiter de ces infrastructures que nous payons… toutes et tous…