Interview de Bertrand sur le CNE (France 2)

Un sujet fort intéressant sur le CNE, suite � une interview de Bertrand Duperrin, et sur lequel je suis un peu d’accord avec tous ceux qui commentent …

Pour moi, et comme tu l’as dit Bertrand (bravo pour tes opinions), il n’y a aucune raison de se faire licencié si tu montres � ta boite que tu es profitable.

Une société n’est pas une association � but non lucratif. Ce n’est pas non plus l’armée du salut… Son but étant de gagner de l’argent, il est évident que le licenciement s’impose dans le cas où un employé lui faisait défaut (surtout dans un pays comme la France).

Malheureusement en France, on a coutume de dire : Quand tu montes une boite, tu te mets des boulets aux pieds…

Rien en France ne nous encourage � créer une société. Il faut vraiment être taré ou déj� très riche…

Les charges et les formalités administratives sont si complexes et nombreuses qu’aucun chef d’entreprise n’est vraiment motivé pour embaucher. On peut donc comprendre pourquoi c’est si dur de trouver du boulot. Comme pour l’immobilier, tous les droits sont pour l’employé. Entre les prudhomme, les syndicats et les impôts, pourquoi prendre le risque de tomber sur un employé qui va se la couler douce dès que sa période d’essai sera écoulée ?

Evidemment que personne n’est comme ça. Tout le monde veut toujours bien faire son boulot. Mais bizarrement, il y a une petite voix qui dit : « T’as qu’� essayer d’abord 3 mois… ». Et puis comme 3 mois ça passe vite, on renouvelle.

Personnellement, j’ai embauché quelques personne chez DS et j’ai toujours su dans les 3 mois ce que « valait » la personne. D’ailleurs, le ressenti lors de l’entretien suffit déj� très bien. D’ailleurs, avec toutes les nouvelles bateries de tests psy et grafo, qui se tromperait ?

De mon point de vue, le CNE est bon pour faire oublier la pillule aux sociétés qui embauchent. Le CDI fait peur. Si cet assouplissement peut favoriser l’embauche, je dis : GO ! Si l’état se sucre moins au passage, je dis : GOGO ! Ensuite, � toi de jouer ! Je ne pense pas qu’un employeur soit suffisamment con pour virer quelqu’un qui lui rapporte de l’argent et qui contribue � sa croissance ! Et si c’est le cas, c’est vous qui devriez partir…

Si l’embaucher ne fait pas ses preuves (en espérant que ses objectifs soient mesurables, quantifiables et démontrables), pourquoi le garder ?

Je sais que je peux choquer � première vue, mais aux US, c’est comme ça que ça marche et le seul résultat est un turnover plus important. En GB, le taux de chômage est extrêmement bas. Normal, l’état leur sucre leurs subventions s’ils refusent trop d’offres d’emploi…

Une réflexion au sujet de « Interview de Bertrand sur le CNE (France 2) »

  1. Ping : Blog | William PERES » Premiers résultats du CNE en Juin 2006

Les commentaires sont fermés.