Dans le silence clérical
des dortoirs Bizanthins
Jules Vernes et Pascal
ramassaient leur pantin.
Ils étaient là , accroupis
inventant leur inceste
qui s’évade de l’ennui
dans l’horizon funeste
d’une sombre Olympie.

Average Rating: 4.9 out of 5 based on 260 user reviews.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *