Lettre ouverte au Président Ahmadinejad écrite par François Léotard

Le Crif publie un communiqué d’une page dans le Figaro. Il s’agit de la lettre ouverte au Président Ahmadinejad écrite par François Léotard.

Le député fait en autre un parallèle entre les foules iraniennes et les foules hitlériennes qui ont « sombré dans la haine, la folie raciale, l’ignominie ».

Indépendamment du fait qu’à la fin de cette lettre nous sommes scotchés et sans voix, cet acte de publication dans le Figaro est une incitation à la conscience collective.

N’oublions pas ! Ne recommençons jamais !

Je vous invite à lire cette lettre que vous pouvez trouver sur le site du CRIF au format PDF.

4 réflexions au sujet de « Lettre ouverte au Président Ahmadinejad écrite par François Léotard »

  1. Réponse de l’Ambassade de la République Islamique d’IRAN à la lettre ouverte de Monsieur François Léotard au Président de la République Islamique d’IRAN

    Au nom de Dieu clément et miséricordieux

    Réponse de l’Ambassade de la République Islamique d’IRAN à la lettre ouverte de Monsieur François Léotard au Président de la République Islamique d’IRAN

    Monsieur François Léotard,
    Nous avons été particulièrement surpris du ton injurieux et de certaines expressions pour le moins insultantes que vous avez employées dans votre lettre ouverte au Président de la R.I. d’IRAN. Très probablement ce ton a dû être le résultat d’une colère passagère car dans la culture persane, nous estimons que les personnes qui optent pour l’insulte envers l’autrui, se distinguent généralement par leur incapacité à mener une discussion logique basée sur la raison, et probablement ce qui vaut dans la culture iranienne, le vaut également dans la culture française.

    Monsieur Léotard,
    Nous haïssons, tout autant que vous, la folie du fascisme meurtrier qui a sévi en Europe au cours de la deuxième guerre mondiale et qui, en dépit de la résistance courageuse et héroïque des peuples européens, a provoqué des destructions incalculables et un nombre incommensurable de morts et de blessés, toutes nations et toutes religions confondues. Aujourd’hui, malheureusement, force est de constater que le fascisme se fait jour dans sa nouvelle forme :
    Aujourd’hui dans quelle partie du monde :
    – observons-nous le massacre quasi journalier des innocents ?
    Рles femmes et les enfants sont impun̩ment massacr̩s?
    Рles bulldozers d̩truisent syst̩matiquement les maisons des civils innocents?
    Рdes parlementaires et des repr̩sentants du peuple, d̩mocratiquement ̩lus, sont enlev̩s et emprisonn̩s?
    – tout un peuple doit subir l’occupation et les brimades quotidiennes et se voir expulser de sa terre ancestrale?

    Aujourd’hui le peuple palestinien ignore la raison pour laquelle :
    Рil doit ̻tre expuls̩ de sa patrie et de ses terres ancestrales ?
    – la résistance devant l’occupation, l’oppression et la violence aveugle du régime sioniste, doit être qualifiée du « terrorisme »?
    Рil doit ̻tre emprisonn̩ et tortur̩?
    Рune partie du monde ferme les yeux devant ces crimes barbares commis par le r̩gime sioniste?

    Monsieur Léotard,
    Dans votre lettre ouverte vous avez écrit qu’à cause d’une période tragique, l’Europe continue à porter la honte et l’angoisse. Aujourd’hui la question la plus importante pour le peuple palestinien, est de savoir pour quelle raison ce peuple doit-il payer le prix de l’attitude tragique de l’Europe durant cette période?
    L’histoire du fascisme en Europe démontre clairement que les fascistes, parallèlement à leurs actions violentes et oppressives, tente de remodeler la réalité et de mener des actions psychologiques, afin induire en erreur les opinions publiques. Aujourd’hui, nous observons une nouvelle fois l’application de ce même schéma tragique : d’une part des actions d’une violence inouïe et des politiques purement fascistes dans les territoires occupées et d’autre part l’utilisation des instruments de propagande dans les médias pour tromper l’opinion publique mondiale en déformant la réalité.

    Monsieur Léotard,
    Certes vous pouvez, avec votre silence, soutenir l’oppression dont est victime tout un peuple et accepter ainsi le déni quasi systématique de leurs droits légitimes et vous pouvez fermer les yeux sur le massacre des enfants en Palestine et au Liban et aller même jusqu’à justifier les crimes abominables du régime sioniste qui n’est autre que l’illustration de la renaissance et du renouveau du fascisme.
    Cependant, n’oubliez pas deux points primordiaux :
    1/ Vous ne pourrez jamais, au nom de la défense de la communauté juive, qui mérite le plus grand respect, justifier les crimes commis par des sionistes. N’oubliez jamais que tous les vrais juifs haïssent les crimes commis par les sionistes car ils savent mieux que quiconque que l’histoire du peuple juif a été celle d’une coexistence pacifique et harmonieuse avec les musulmans et que le peuple juif a subi les plus grands méfaits de la part de ceux-là même qui aujourd’hui prennent soi-disant leur défense. D’ailleurs, dans votre lettre, vous avez, vous-même, avoué cette réalité.
    Au cours de leur histoire, les iraniens ont toujours accueilli les bras ouverts le peuple juif et la République Islamique d’IRAN, s’opposant farouchement à toute forme d’anti-sémitisme (qui d’ailleurs est un phénomène apparu en Europe), respecte les juifs et spécifiquement les juifs iraniens qui bénéficient de tous les droits de citoyenneté en tant qu’iraniens et ont même la possibilité d’avoir un député représentant spécifiquement la communauté juive au Parlement iranien. D’ailleurs, l’accroissement sans cesse des demandes de retour en Iran de la part des membres de la communauté juive qui, après la victoire de la Révolution islamique, avaient quitté leur pays et s’étaient émigrés dans les territoires occupées, prouve clairement que contrairement à vos impressions, la République Islamique d’Iran a réussi, en respectant scrupuleusement les règles de la démocratie et les droits de tous les citoyens, et ceci quelque soit leur croyance, à créer les conditions favorables pour une coexistence harmonieuse entre juifs et musulmans en Iran.
    2/ Vous ne pourrez jamais faire obstacle au processus démocratique et ne réussirez jamais, en portant des accusations, à empêcher l’action de ceux qui sont désireux, par le biais d’un processus démocratique de mettre enfin un terme aux crimes et exactions commis par le régime sionistes dans les territoires occupées. La République Islamique d’IRAN estime que grâce à un processus parfaitement démocratique et conforme aux procédures démocratiques ainsi qu’aux règles des droits de l’homme, et dans le cadre d’un référendum, tous les palestiniens, qu’ils soient juifs, chrétiens ou musulmans, pourront se prononcer sur leur destin et, le respect d’un tel choix démocratique par la communauté internationale permettra enfin de mettre un terme aux crimes fascistes et purement racistes qui endeuillent le Moyen-Orient.
    Bien évidemment, personne ne s’attend à ce que les partisans du fascisme accueillent favorablement des solutions démocratiques mais l’histoire portera son jugement et le destin d’Adolf HITLER a prouvé que les fascistes n’auront même pas droit à une tombe.

    Service de Presse et de Communication

    Paris, le 18 septembre 2006

  2. Certes vous pouvez, avec votre silence, soutenir l’oppression dont est victime tout un peuple et accepter ainsi le déni quasi systématique de leurs droits légitimes et vous pouvez fermer les yeux sur le massacre des enfants en Palestine et au Liban et aller même jusqu’à justifier les crimes abominables du régime sioniste qui n’est autre que l’illustration de la renaissance et du renouveau du fascisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *