En cette période de Noel…

En cette période de Noel, le déballage des cadeaux et les pubs TV m’ont fait penser à un jeu sympa.

Une des stars toujours aussi incontestées est La poupée Barbie. J’ai alors commencer à jouer avec mon fils à trouver des idées de prochaines Barbies. L’an prochain, on pourrait alors retrouver dans les rayons :
– La Barbie bergère : Barbiechette
– La Barbie pharmacienne : Barbieturique
– La Barbie sportive : La Barbie Fer (clin d’oeil à Gad Elmaleh et Jamel Debbouze)
– La Barbie artiste peintre : Barbiezon
– La Barbie qui protège les enclos : Barbielet
– La Barbie qui se transforme en tout ce qu’on veut : Barbiepapa
– La Barbie pirate : Barbierousse
– La Barbie qui pleure comme un bébé : Barbiecadum
– La Barbie qui chante : Barbielivien
– La Barbie qui chante de l’opéra : Barbiedeséville
– La Barbie qui joue au foot : Barbiefoot
– La Barbie qui garde les enfants : Barbiesitter

A vos claviers donc pour en trouver d’autres… 🙂

Une dictée pour Pivot

DICTÉE (trouvée dans un vieil almanach) :

 Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère.

De ce mariage, est né un fils aux yeux pers.
Monsieur est le père, Madame est la mère.
Les deux font la paire.

Le père, quoique père, est resté Lamère, mais la mère, avant d’être Lamère était Lepère.
Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu’il est Lamère et la mère est Lamère, bien que née Lepère.

Aucun des deux n’est maire.
N’étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc pas d’impair en signant Lamère.
Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire.
Il sera le maire Lamère, aux yeux pers, fils de Monsieur Lamère, son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.

La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd.
Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère, vient du bord de mer, et marche de pair avec le maire Lamère, son petit-fils.

Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère, ne trouvent que le maire et Lepère, père de la mère du maire, venu de la mer, et chacun s’y perd ! »

FIN